Démarches administratives post-obsèques Ecoplus à Nice

Le décès d’un proche est une épreuve terrible. A cette douleur s’ajoute la nécessité d’assurer diverses démarches administratives. Il y a alors un calendrier à respecter. Pour vous aider dans cette épreuve, les conseillers funéraires Ecoplus Nice (06 000) vous accompagnent.

Ecoplus Funéraire saura vous assister dans toutes les démarches liées aux obsèques dans le cas où vous prenez l’option « Réalisation des formalités nécessaires »

Au moment du décès

  • Obtenez le certificat médical de décès. La personne qui pourra le délivrer dépendra du lieu du décès. A l’hôpital, adressez-vous au médecin de service. Au domicile, un médecin généraliste peut l’émettre.
  • Une déclaration en mairie doit être faite dans les 24 heures suivant le décès. Le déclarant aura besoin du certificat de décès pour cela.

 Avant les obsèques

  • Si vous souhaitez transférer le corps du défunt au domicile ou chez un proche, cette demande doit être faite dans les 48 heures suivant le décès.
  • En revanche, si le corps est transporté dans une autre commune que celle du décès, il vous faudra adresser une copie de la déclaration de transport à la mairie où le corps doit arriver.
  • Le transport doit obligatoirement être effectué par une entreprise de pompes funèbres. Les pompes funèbres Ecoplus Nice assurent un service de qualité et respectent vos volontés ainsi que celles du défunt.

 Au moment des obsèques

  • L’autorisation d’inhumation doit être demandée auprès de la mairie correspondante. Toutefois, celle-ci ne peut pas la refuser.
  • En cas de crémation, l’autorisation de la mairie doit également être obtenue. En revanche, il vous faudra cette fois un certificat précisant l’absence d’un stimulateur cardiaque pour l’obtenir.
  • Les cendres peuvent ensuite être dispersées dans des espaces aménagés ou en pleine nature. Mais dans ce dernier cas, il faut le déclarer au lieu de naissance du défunt.

Dans les 7 jours

  • Vous devez informer les différents organismes sociaux et de santé : mutuelle, sécurité sociale, caisse d’allocations familiales, …
  • Informez également les organismes auxquels le défunt était régulièrement confronté, comme Pôle Emploi ou la banque, par exemple.

Concernant les comptes du défunt

  • Les comptes sont bloqués dès que le décès est connu par la banque. Toutefois, les mouvements ne sont pas impossibles : les paiements effectués par le défunt de son vivant sont honorés.
  • Les produits d’épargne sont par la suite distribués aux héritiers, puis clôturés.
  • En fonction de votre situation, vous pouvez également avoir droit à une pension de réversion. Celle-ci est calculée sur la pension de retraite à laquelle le défunt avait droit. Les conseillers d’Ecoplus Nice peuvent vous fournir toutes les informations sur le fonctionnement d’une pension de réversion.

 Concernant les biens immobiliers

  • Dans la plupart des cas (sauf si la personne qui le demande y a vécu moins d’un an), le bail d’un défunt locataire peut être transmis à un conjoint survivant ou à un héritier.
  • Si le défunt était propriétaire, les héritiers obtiennent le bien, en général en indivision.